La cigale sans la fourmi

Spectacle La cigale sans la fourmi

 Au royaume de Fabulie… chaque personnage des grandes fables de La Fontaine interprète perpétuellement son rôle avec un sérieux admirable : pour la 23 743ème fois, Renard vole le camembert de Corbeau, Lièvre fait le fou et Grenouille est sur le point d’exploser quand… Tout à coup Fourmi fait irruption: “ La Cigale a disparu !!”

Embarquez dans cette folle épopée avec une comédie musicale colorée pour toute la famille !

Du 7 au 28 novembre 2018
Horaire : 15h

mercredi 7 novembre – samedi 10 novembre – dimanche 11 novembre – mercredi 14 novembre – samedi 17 novembre – dimanche 18 novembre – mercredi 21 novembre – samedi 24 novembre – dimanche 25 novembre – mercredi 28 novembre –

Compagnie Compote de Prod

Auteurs : Gaetan Borg, Stéphane Laporte.
Compositeur : Julien Goetz.
Metteur en scène : Marina Pangos.

Distribution : Vincent Gilliéron, Simon Heulle, Cloé Horry, Camille Nicolas, Angélique Rivoux, Jacques Verzier.

Dates des matinées scolaires

Mardi 20 novembre 2018 9h30 14h30
Jeudi 22 novembre 2018 9h30 14h30

Dossier pédagogique

Le spectacle

Une journée comme les autres au royaume de Fabulis. Chaque personnage des grandes fables de La Fontaine interprète son rôle avec un sérieux admirable : pour la 23743ème fois, Renard vole le camembert de Corbeau, Lièvre fait le fou pendant que la pauvre Tortue se traîne lamentablement.
Soudain, c’est la panique : Fourmi fait irruption et annonce le kidnapping de Cigale !
Quel horrible destin attend la pauvre cigale ? Pas d’autre solution pour Renard, Lièvre, Grenouille et Fourmi que de partir à sa recherche. Les voila embarqués par la force des choses dans une folle épopée qui les entraînera en Basse-Moralité, au pays des fables oubliées, des personnages loufoques…
…et de la comédie musicale !

Note d’intention du metteur en scène

Les fables de La Fontaine sont éternelles et nous les connaissons par cœur comme si nous les rêvions depuis toujours.
Elles ont noirci nos cahiers d’écoliers un jour d’après-guerre pour ne plus jamais quitter nos bancs. De beaucoup disent désormais qu’elles sont d’un classicisme ennuyeux.
A l’image de son livret et de sa partition musicale, nous nous amuserons à souligner visuellement ce combat entre ancien et actuel. Les personnages seront tout à fait humanisés et les costumes un savant mélange de vieilles illustrations et de manga coloré, emprunts de références populaires du 21ème siècle.
Une drôle et émouvante épopée métaphorique au pays des fables oubliées, où viendront se mélanger joyeusement le classique et le moderne, l’endroit et l’envers, l’ombre et la lumière, le sobre et l’excentrique. Un voyage musical et poétique à la redécouverte d’une des œuvres les plus inépuisables du 17ème siècle.

Note d’intention des auteurs

L’univers des fables de La Fontaine est riche jusqu’au foisonnement. D’emblée nos avons été surpris par le nombre d’histoires, portant chacune une morale bien distincte et claire, que nous a laissées La Fontaine. Bien sûr il s’agissait pour nous de mettre en vedette les plus connues, mais également de rendre hommage aux autres, comme un clin d’œil admiratif  à ce véritablement océan littéraire souterrain.
Lorsqu’on évoque cette œuvre, c’est surtout les souvenirs d’école qui remontent : les premiers apprentissages « par cœur », avec plus ou moins d’envie et de plaisir – plutôt moins pour beaucoup d’entre nous. Nous sommes tous capables des années après de réciter les premiers vers de « La cigale et la fourmi » ou de « Le corbeau et le renard », mais combien connaissent l’existence de « L’ivrogne et sa femme » ?
C’est cet achoppement entre un univers de fables « star » et un autre de fables oubliées ou ignorées que nous avons décidé d’évoquer, en abordant par la même occasion le contraste entre le vieillissement de la forme et la permanence des messages.
A l’occasion de l’enlèvement de la célèbre cigale, des personnages habitués à un traintrain rigoriste et solennel devront se frotter au « terrain » et à la modernité. En sortant de leur fable, ils se trouveront confrontés à la nécessité de se dépasser.
En suivant l’exemple de La Fontaine, nous nous adressons à un public de 7 à 77 ans, en donnant une forme simple et ludique à des enjeux plus complexes.

Quelques pistes à explorer

  • se préparer au spectacle
    • évoquer les différents types de spectacles
    • évoquer les différents  genres
    • évoquer les différents métiers du spectacle vivant
    • évoquer quelques règles de comportement du spectateur de théâtre
    • regarder l’affiche du spectacle et inviter les enfants à s’exprimer dessus, à émettre des hypothèses à son sujet
  • approfondir le sujet : les fables de La Fontaine
    • la morale des fables de La Fontaine
      Initialement adressées à l’éducation des enfants des familles nobles de la fin du 17ème siècle, les fables de La Fontaine ont connu un tel succès qu’en 2 siècles à peine, elles sont entrées dans tous les foyers de France. Sous la 3ème république et jusqu’à l’après-guerre, elles deviennent un incontournable du cursus de l’école primaire, relayant de nombreuses morales universelles et toujours d’actualité comme le respect d’autrui, la liberté individuelle, la tolérance, la solidarité, etc…
    • l’auteur : Jean de La Fontaine
      Jean de La Fontaine est un auteur et poète moraliste français du 17ème siècle de grande renommée, reconnu notamment pour ses fables. Afin d’en apprendre un peu plus sur l’histoire de La Fontaine, nous vous proposons l’outil ludique suivant : un livret dont vous êtes le héros, en accès libre sur internet que vous pouvez proposer à vos élèves :
      http://www.la-fontaine-ch-thierry.net/livheros/indexpre.htm

Suggestions pour parler du spectacle après la représentation

Vous venez d’assister à un spectacle de :

  • cirque
  • comédie musicale
  • ballet

Quelles disciplines artistiques sont utilisées dans la comédie musicale (3 réponses possibles)

  • chant
  • marionnette
  • ombres chinoises
  • danse
  • comédie
  • masques
  • acrobaties

A propos du décor :

  • Pouvez vous décrire le décor ? De quels éléments était-il composer ?
  • Pouvez-vous exprimer votre propre ressenti sur le décor ? L’avez-vous trouver beau ou non ? Que représentait-il pour vous ?
  • Si vous étiez le créateur du décor, comment l’auriez-vous fait ?

A propos des lumières :

  • Les lumières ont un rôle essentiel. Pourquoi ?
  • Avez-vous discerné des lumières différentes ? A quels moments ? A quels endroits ? Et pourquoi ?
  • Comment  s’appelle la personne qui invente les lumières d’un spectacle ?

A propos des personnages :

  • Combien de personnages avez-vous pu compter, en tout ? Pouvez-vous tous les nommer ?
  • Lequel avez-vous le plus apprécié et pourquoi ?
  • Combien de comédiens avez-vous pu compter, en tout ?

A propos des chansons :

  • Pouvez-vous vous rappeler des chansons du spectacle ? Si oui, lesquelles avez-vous préférées et pourquoi ?

Pour aller plus loin

Création : écriture de fable
Afin de laisser la place à l’imagination, nous vous proposons 2 exercices d’écriture.
Le premier est un exercice individuel consistant à piocher 2 morceaux de titre de fables issues du recueil de La Fontaine pour inventer une nouvelle histoire.
Le deuxième est un exercice collectif reposant sur le principe du cadavre exquis.

 

La presse

Valgirardin – Novembre 2018 – La cigale sans la fourmi

La Cigale sans la Fourmi, a-t-on déjà vu pareille fable ?
Désormais oui, et c’est une fourmi en panique que l’on retrouve au royaume de la Fabulie, très inquiète de la disparition de la cigale. Avec ses amis, le lièvre, la tortue, le renard et la grenouille, elle va partir à sa recherche dans les tréfonds de la Basse Moralité. Leur quête les mènera vers des personnages et des Fables de La Fontaine aujourd’hui oubliés. La compagnie Compote de Prod nous a concocté une comédie musicale aux petits oignons. Tous les ingrédients y sont, c’est joyeux et coloré, pour le plaisir des petits et des grands !
Voir l'article de Valgirardin en ligne VALGIRARDIN - La Cigale Sans La Fourmi - Novembre 2018

Musical Avenue – juin 2018 – La cigale sans la fourmi

Cette comédie musicale inspirée des fables de La Fontaine et créée à Avignon est un de nos coups de cœur du Festival Off cette année. Vous ne vous souvenez plus des derniers vers de la fable que vous aviez apprise en CP ? Vous voulez que votre enfant puisse réciter sa fable préférée en chanson ?  Cette comédie musicale n’est pas faite pour vous. Le livret de La Cigale sans la Fourmi, écrit par Stéphane Laporte et Gaëtan Borg, ne viendra pas mettre en musique une sélection des fables les plus connues et les plus aimées des petits et des grands. Les deux auteurs ont choisi d’emmener le public avec eux dans un voyage au pays des fables, où se rencontrent certains personnages des histoires écrites par Jean de La Fontaine il y a maintenant plus de trois siècles. Mettre la fable à la mode Dans cette idée géniale, il y a un savant mélange d’Into the Woods et d’Alice au Pays des Merveilles. Dans Into the Woods, les personnages de plusieurs contes pour enfants se retrouvent et se croisent aux abords d'une forêt qui leur jouera des tours. Ici, ce sont les personnages animaliers de plusieurs fables qui se retrouvent pour partir à la recherche de Cigale, célèbre camarade de la Fourmi, qui est portée disparue. Pour mener à bien leur quête, ces personnages vont devoir voyager dans un univers mystérieux et dangereux, à l’image de la forêt d’Into the Woods, et se rendre en Basse Moralité : l’univers "underground" où vivent les personnalités les plus décomplexées. Un voyage délirant débute alors, truffé de rebondissements, où les rencontres les plus inédites vont se réaliser et s’enchaîner de façon imprévisible, à la manière d'une Alice au pays des fables. Le livret est le tour de force de cette comédie musicale qui emmène les jeunes spectateurs dans un voyage mystérieux à la rencontre d’une multitude de personnages dépeints par Monsieur de La Fontaine, qui se libèrent de leurs carcans de fables et de leur vocabulaire guindé. Grâce à ces amitiés entrecroisées et au texte plein d’humour, nul doute que les plus jeunes spectateurs vont terriblement s’attacher à ces personnages. Leurs parents ne seront pas en reste, car le texte regorge d’humour à différents degrés. Ce savant mélange est lié par des chansons entraînantes, écrites par Julien Goetz (Alice, la comédie musicale), que le public fredonne allègrement à la sortie. La mise en scène réalisée par Marina Pangos est relevée et dynamique, à la hauteur de ce défi qui consiste à actualiser ces fables, dans une scénographie extrêmement inventive, parfaite par une création lumière résolument moderne. Une distribution de haut vol Enfin, la distribution ne fait pas défaut avec des grands talents habitués des planches de la comédie musicale dont Jacques Verzier (Youpi, c'est reparti !), Chloé Horry (NEW), Angélique Rivoux (Jack - L'Eventreur de Whitechapel) ou de plus jeunes talents comme Camille Nicolas (En Tournée), Vincent Gilliéron (La Famille Addams), et Simon Heulle (Love Circus). Vous l’avez compris, nous ne demandons qu’une chose : partir à nouveau à la recherche de Fourmi dans ce voyage palpitant qui réussit à donner un goût de fraîcheur et de modernité aux fables que petits et grands auront envie de (re)-lire en sortant du spectacle.
http://www.musicalavenue.fr/coup-de-coeur-avignon-2018-la-cigale-sans-la-fourmi/

CNews – juin 2018 – La cigale sans la fourmi

Avec la Cigale sans la fourmi, créé cet été à Avignon, un vent de nouveauté souffle sur les plus célèbres fables de l'Hexagone. Signé Julien Goetz, Stéphane Laporte et Gaëtan Borg, ce spectacle pour le jeune public s'inspire de l'univers de La Fontaine pour en faire le terreau d'une folle aventure. (...) Porté par six comédiens rompus à l'exercice de la comédie musicale, puisque certains ont été à l'affiche de spectacles à succès comme "La Famille Adams" ou encore "Love Circus", tout ce petit monde part à la recherche de l'épicurienne Cigale.

Regardencoulisse.com – juin 2018 – La cigale sans la fourmi

Notre avis : Parmi le large panel des spectacles jeune public du Off d’Avignon, on trouve cette année le nouveau spectacle de Stéphane Laporte et Gaétan Borg après le très réussi 31 l’année dernière. Le parti-pris de remettre au goût du jour les fables de La Fontaine vise juste, et la salle rit aux éclats des frasques d’un renard séducteur, un lièvre hyperactif ou encore une tortue un brin mollassonne. Le spectacle est aussi bien adapté aux enfants qu’aux parents grâce à une double lecture intelligemment mesurée mais toujours déjantée. La pièce passe à cent à l’heure, rythmée par des chansons aux orchestrations jouissives n’ayant rien à envier aux spectacles musicaux « pour adultes ». Ce voyage aux pays des fables est porté par de talentueux comédiens, qui ne manquent pas de nous surprendre tout au long de la pièce de par leur endurance et leurs talents multiples. La mise en scène millimétrée de Marina Pangos ne laisse rien au hasard, enchaînant chorégraphies, chants, changements de décors et de costumes dans une cadence effrénée, à l’image des deux comédiens multi-rôles pour qui le spectacle devient une véritable course de fond. La cigale sans la fourmi est, plus qu’un autre spectacle jeune public, une comédie musicale de qualité, qui nous replonge dans une situation à laquelle petits et grands ont tous été confrontés au moins une fois : une fable récitée, les genoux tremblants, devant la classe…
http://www.regardencoulisse.com/la-cigale-sans-la-fourmi/