Le Savetier de Thanjavur

Spectacle Le Savetier de Thanjavur

 Après le succès de « La sorcière Éphémère» et « Crocdur le Pirate », L’Artscène vous invite pour un voyage féérique avec une création mêlant théâtre, musique, marionnette, ombres chinoises, cinéma d’animation et décors numériques.

Il y a bien longtemps, à Thanjavur, vivait Janardan le meilleur savetier du royaume. Un jour, le Grand vizir lui commande une paire de pantoufles pour la future reine et lui laisse une bourse de pierres précieuses pour les parer de mille feux. Janardan a sept jours pour s’acquitter de sa tâche. S’il réussit, il sera richement récompensé. S’il échoue, sa tête sera tranchée et sa fille vendue comme esclave. Durant la nuit un voleur subtilise les pierres précieuses. C’est le début d’une quête fantastique à travers l’inde du Sud…

Un conte musical aux valeurs humanistes dans un univers surnaturel et envoûtant où l’on chante que la vie sourit à qui prend en main son destin.

Du 20 février au 7 mars 2019
Horaire : 15h

mercredi 20 février – samedi 23 février – lundi 25 février – mardi 26 février – mercredi 27 février – jeudi 28 février – vendredi 1 mars – samedi 2 mars – lundi 4 mars – mardi 5 mars – mercredi 6 mars – jeudi 7 mars –

Artscène Compagnie

Auteur – metteur en scène : Dominique Lefebvre.

Compositions & arrangements : Lionel Melot & Dominique Lefebvre.

Interprètes : Myriam Gagnaire – Dominique Lefebvre.

Dates des matinées scolaires

Jeudi 21 février 2019 9h30 14h30
Vendredi 22 février 2019 9h30 14h30

Dossier pédagogique

Un conte indien

Si « Le savetier de Thanjavur » est tout droit sorti de l’imagination de son auteur, il trouve ses sources dans la culture indienne et son art émérite du conte fantastique comme les très célèbres « Aventures de Vikramadittan » qui doit, pour tenir une promesse et sauver sa tête, résoudre les énigmes d’un démon facétieux. Ces vingt-quatre récits enchâssés, font eux-mêmes partie d’un recueil beaucoup plus vaste d’histoires en vers appelé Kathâsaritsâgara, l’un des plus anciens recueils d’histoires spirituelles, l’un des trois piliers de la littérature classique indienne, avec le Mahâbhârata et le Râmâyana. 

Le conte fantastique traditionnel indien s’attache d’abord à nous plonger dans un univers qui ressemble en tous points au réel. Il nous offre une description minutieuse de la vie indienne médiévale. C’est un univers dont les lieux, les personnages et les actions sont décrits avec un souci de vraisemblance pour mieux nous surprendre et nous basculer soudain vers le surnaturel ! Dieux et déesses s’incarnent pour parler aux hommes, bons et mauvais génies les testent… L’intrusion de ces créatures imaginaires font de ces contes fantastiques des philo-fables. Cette littérature réflexive est destinée à nous questionner, à nous faire grandir en dignité, en humanité, en spiritualité. Comme le sont les mythes grecs.

L’histoire

Il y a bien longtemps à Thanjavur dans l’Inde du sud, vivait Janardan le meilleur savetier du royaume. Un jour, le Rajaraja Chola Ier lui fait commander une paire de pantoufles pour sa future reine. Pour qu’elles soient d’une beauté inégalée, le Grand Vizir Chanda, lui laisse une bourse de pierres précieuses. Si Janardan s’acquitte de sa tache sous sept jours, il recevra mille siccas d’or. S’il échoue, il aura la tête tranchée et sa fille Abhâ sera vendue comme esclave. 

Malheureusement un voleur profite de la nuit pour dérober les pierres… C’est ainsi que Janardan et Sajiv, son fidèle apprenti se lancent dans une quête incertaine à travers le sud de l’Inde. Retrouveront-ils les pierres précieuses ? Parviendront-ils à livrer les pantoufles dans les temps ? 

Commence alors pour Janardan et Sajiv, une étrange et fabuleuse aventure où les péripéties s’enchaînent dans l’Inde mystérieuse du début du Moyen-âge indien.

Discussion à visée philosophique

« Le savetier de Thanjavur » est l’occasion d’aborder en classe notre rapport à l’autre. 

L’acceptation des différences, la compassion pour moins bien loti, la confiance dans l’humain, la tolérance, l’amitié, l’esprit critique et la capacité à différencier le vrai du faux, le courage, l’engagement sont quelques-uns des thèmes du spectacle. 

Nous avons pris deux extraits du spectacle associés chacun à une chanson qui pourront vous servir de support. Cependant, en discutant en classe, d’autres passages peuvent avoir marqué les esprits et susciter le désir d’en débattre (par exemple le mariage forcéA.2 d’Abhâ et son refus courageux vis-à-vis de son papa, la décapitation du vizir et donc le questionnement sur la peine de mort*, l’existence et la pratique de l’esclavage…) 

Quelques thèmes 

  • la tolérance
  • la compassion
  • l’amitié
  • le courage, l’engagement

Quelques autres propositions…

  • Carte de l’Asie à colorier
  • les villes du périple
  • les personnages (le savetier, le brahmane, l’apprentis, le vizir…) 
  • les vêtements (le sari, le dhoti)
  • texte à trous
  • inventer un conte
  • autour du métier de savetier
  • jeux de logiques
  • etc…